LE RESTE VOUS LE CONNAISSEZ PAR LE CINÉMA

LE RESTE VOUS LE CONNAISSEZ PAR LE CINÉMA
O RESTO VOCÊ JA VIU NO CINEMA

CRÉATION 2022 / REPORT 2023
MARTIN CRIMP / GILLES PASTOR

CRÉATION 2023 – 2024 (Brésil / France)

Traduction portugaise : Giovana Soar
Traduction française : Philippe Djian (L’Arche)
Texte anglais de Martin Crimp (2004)
d’après Les Phéniciennes d’Euripide
(Spectacle en français et portugais / surtitré)
Scénographie et mise en scène : Gilles Pastor
Lumière : Yoann Tivoli
Costumes : Clément Vachelard
Musique : Sylvain Rebut-Minotti
Production et diffusion : Astrid Toledo

Avec
(distribution française)
Alizée Bingöllü
Jean-Philippe Salério
(distribution brésilienne)
Barbara Lais Machado de Jesus
Daiane Nascimento
Luccas Perri

PRODUCTION (EN COURS)
KastôrAgile
Avec le soutien de L’Institut Français + Ville de Lyon
En partenariat avec l’Université Fédérale de Bahia-UFBA-École de Théâtre (Salvador-BA) – Programme de Post-Graduation en Arts Scéniques-PPGAC

PROPOS / GILLES PASTOR
Entre les deux frères, Étéocle et Polynice, le conflit surgit parce que l’un des deux, Étéocle, ne veut pas respecter ses engagements.
C’est un conflit familial, intime, publique et politique.
C’est une version contemporaine de la tragédie d’Euripide Les Phéniciennes. La tragédie d’Euripide mettait en scène un Chœur de femmes étrangères, élément novateur dans la narration.
Martin Crimp prolonge cette idée d’Euripide en faisant du Chœur des Filles le rôle principal de sa pièce.
Ces adolescentes étrangères portent un commentaire lucide, critique et féroce dans la Grèce antique :
Étéocle et Polynice, les deux frères et fils d’Œdipe, se disputent la ville de Thèbes, en des termes qui font de la Grèce Antique un lieu d’aujoud’hui.
4 langages occuperont l’espace de cet oratorio pour 5 voix : la langue portugaise, la langue française, la lumière et la musique.
Imaginons un syncrétisme entre meeting politique, procession religieuse et concert rock, où chacun parlerait, combattrait et haranguerait avec sa propre langue !

Le reste vous le connaissez par le cinéma
(résidence de création à Salvador 2018)

a prolongé mon histoire engagée en 2017 avec les étudiants de l’Université Fédérale de Bahia et avec deux interprètes du
Diptyque Affabulazione+Œdipe Roi.

En octobre 2018, durant notre résidence à Salvador, la pièce de Crimp a pris un nouveau sens : Dans l’entre-deux-tours des élections présidentielles au Brésil, nous étions avec ce texte de Martin Crimp qui nous parlait de démocratie et de tyrannie dans la sidération du résultat qui mettait Jaîr Bolsonaro en tête !
Les bouches des étudiants se taisaient alors sur l’état de leur pays et les mots de Martin Crimp étaient comme leur exutoire.

J’avais construit la distribution de cette création comme un peintre : avec la couleur de peau des interprètes : 3 étudiants brésiliens de l’Université Fédérale de Bahia en École de Théâtre – 1 garçon et 2 filles, 1 actrice et 1 acteur français.