Jules et Jim et Jeanne / un tourbillon

Jules et Jim et Jeanne /
un tourbillon

Création 2021
François Truffaut / Gilles Pastor

Photo Vincent Boujon

Production en cours

Écriture de spectacle, mise en scène et scénographie : Gilles Pastor

D’après
le film Jules et Jim (1963) de François Truffaut,
le scénario de François Truffaut et Jean Gruault
et le roman d’Henri-Pierre Roché (Gallimard)

Avec : Alizée Bingöllü et Jean-Philippe Salério

Collaboration artistique : Catherine Bouchetal
Lumière : Yoann Tivoli
Musique : Sylvain Rebut-Minotti
Costumes : Clément Vachelard
(distribution en cours)

TOURBILLON : substantif masculin
Mouvement rapide, circulaire ou hélicoïdal de l’air entraînant un fluide ou des particules. Tourbillon de fumée, de poussière. Tout ce qui entraîne ou est entraîné dans un mouvement rapide et circulaire. Tactique offensive qui permet aux attaquants par des permutations latérales ou profondes
de se démarquer (football). Ce qui emporte dans un mouvement irrésistible, dans une espèce de griserie, de vertige.
1ère moitié du XIIe siècle. turbeillun,
«masse d’air emporté par un tournoiement rapide»

C’est à travers Jeanne Moreau que j’ai connu le film Jules et Jim de François Truffaut. Le 2 décembre 2013, j’avais rendez-vous dans son appartement parisien. Je lui proposais d’enregistrer la voix du Spectre de Sophocle dans la pièce Affabulazione de Pier Paolo Pasolini. Depuis cette rencontre et jusqu’à son décès à Paris le 31 juillet 2017, nous discutions, soit chez elle à Paris, soit par téléphone, soit par SMS. Et puis un jour, les SMS et les appels téléphoniques ont cessé. Sa voix s’est tue.
J’aime tous ces entrelacs, le film, le roman, le scénario, l’actrice Jeanne Moreau, la femme et moi au milieu, comme dans un tourbillon.